Dormir dans le désert de Oman

Voir le désert à Oman figure forcément dans les incontournables pour un voyage à Oman. J’ai déjà eu l’occasion de dormir à deux reprises dans le désert ; en 2015 au Sénégal et en juillet 2019 dans le magnifique Wadi Run en Jordanie (pour moi le plus beau désert à ce jour).

Les deux tiers du sultanat d’Oman sont recouverts de désert. Il compte trois déserts importants. le plus visité s’appelle Wahiba Sands (12 000 km2) C’est le désert le plus apprécié des Omanais et des touristes et le plus accessible. Wahiba Sands, aussi appelé Sharqiya Sands, constitue une partie du Rub al Khali, le plus grand désert de sable au monde. 

C’est là que débute la première étape de notre voyage. Atef, notre guide pour les deux jours à venir, vient nous chercher à l’aéroport en 4×4 pour nous y conduire. 

Nous passons par quelques magnifiques wadis, rencontrons quelques dromadaires sauvages le long de la route, pour enfin arriver devant cet immense désert de sable doré.

Contrairement à la Jordanie où se mêlent roches et sables, ici c’est une immense mer de sables « Le désert des déserts ». 

Ces dunes orangées nous émerveillent, certaines peuvent atteindre de 60 à 80 mètres de haut.. On se ballade, escalade les dunes, on glisse sur les plus hautes, on marche sur les crêtes. Atef s’amuse avec une grande dextérité, à jouer le pilote et faire du Dune Bashing … Ce qui me vaut quelques frayeurs et à la fois m’amuse beaucoup ! On immortalise tous ces jolis moments en photos. 

La journée se termine avec le plus beau des spectacles : le soleil se couche sur cette immensité, les dunes ocres prennent une teinte rosée. Pas un mot, pas un bruit. On écoute le silence ! On ressent une sérénité et une liberté incroyable, le genre de moment de plénitude profonde qui vous rappelle pourquoi vous voyagez ! 

La nuit tombée, nous arrivons au campement… L’Arabian  Oryx Camps, est un camp aux portes du désert très confortable presque fondu dans cette immensité. L’accueil y est chaleureux, malheureusement la mort du sultan quelques jours auparavant et le personnel endeuillé nous privent des soirées bédouines traditionnelles et musique omanaise. Nous profitons donc de l’ambiance romantique, douce et parfumée du « majlis » (grande tente commune), autour du traditionnel thé.

Passer une nuit dans le désert, comme au temps des caravanes et des nomades arpentant l’immensité, est un moment privilégié et magique.

À l’aube, le jour illumine doucement les dunes. La lueur des doux rayons du soleil nous caresse et réchauffe l’air frais matinal. Je n’ai qu’une envie : capturer toutes les nuances de cette étendue dorée. Je pars me perdre une dernière fois dans une étincelante mer de sable. L’expérience est unique.

Nous repartons en fin de matinée pour continuer notre voyage et découvrir le reste des merveilles qu’offrent le pays…

Something is wrong.
Instagram token error.

There are no objects in this facebook feed.