Croisière plongée dans les îles similan

La Thaïlande avec les îles Similan sont connues des plongeurs pour faire partie des dix meilleures destinations de plongée sous marine du monde. Pour mon second voyage au pays du sourire, je décide donc de découvrir ses fonds marins tant réputés. Nous voilà partis pour une petite croisière aux îles Similan, avec Richelieu Rock, Koh Bon et Koh Tachaï… A bord du bateau pour 3 jours et 2 nuits avec environ 20 autres plongeurs, pour un total de 11 plongées… Une première pour moi !     

La croisière commence dans le port de Khao Lak au nord de Phuket. Le club de plongée nudidive vient nous chercher en bus directement à notre hôtel de Patong pour nous y amener. L’archipel des Similan est situé 50 km à l’Ouest de la côte Thaïlandaise. Un vrai paradis digne d’une destination de lune de miel. Constitué d’un ensemble de neuf îles, énormes blocs granitiques recouverts d’une végétation tropicale luxuriante et bordés de plages dont les eaux turquoise et cristallines offrent un spectacle paradisiaque inoubliable.

À bord, nous avons notre propre petite cabine privée juste assez grande pour accueillir un lit double avec un léger espace pour nos bagages et un petit hublot avec vue sur l’océan. Rudimentaire mais un charme fou, ce bruit de bois qui craque à chaque vague, un bonheur !

Le rythme, sur le bateau, c’est 4 plongées par jour, le programme d’une journée type est donc le suivant : 

Lever aux aurores, 1ère plongée, petit déjeuner, 2ème plongée, déjeuner, 3ème plongée, goûter, 4ème plongée, dîner… 

En gros, on plonge, on mange et on dort !!! 

Les pauses entre les deux durent généralement une petite heure, juste le temps de prendre un bain de soleil sur le toit du bateau ou partager quelques histoires de voyage avec les autres plongeurs venant des quatre coins du monde. 

Après les deux premières plongées, j’ai du mal à imaginer qu’une dizaine d’autres suivent !!  Je suis fatiguée, mon corps accumule de l’azote, j’ai un peu le mal de mer et je n’ai pas le temps de me détendre avant la plongée suivante. Cependant, il ne me faut peu de temps pour m’habituer à la routine et surtout avoir qu’une seule envie ; que l’heure de la prochaine plongée arrive. Ça devient si répétitif que certains moments je perds la notion du temps et je ne me rappelle pas si nous avons déjeuné et à quel moment nous avons plongé… 

Et puis vient la plongée de nuit, celle que j‘appréhende depuis quelque temps déjà … Pour moi une première (et accessoirement une obligation pour passer mon niveau 2)

J’ai peur, mais je suis aussi excitée. Imaginer sauter dans l’immense océan noir et sombre à 19 heures avec juste une lampe de poche m’angoisse un peu. C’est intense, je surmonte ma peur et j’adore !!!!  Beaucoup de créatures intéressantes et crustacés que je ne vois pas pendant la journée. Les poissons chassent, je fais également l’expérience de la bioluminescence : lorsque nous éteignions nos lampes et agitons nos mains dans l’eau, le plancton s’allume en vert fluo, comme une multitude de petites étoiles… ça m’amuse beaucoup !

Mais, parlons un peu des fonds marins… 

Sous l’eau, c’est l’explosion de couleurs et de rencontres plus extraordinaires les unes que les autres.  C’est fabuleux cette sensation de bien-être, de silence et de liberté. 

Et puis, ça vit dans tous les sens, je n’ai pas vraiment de mot pour décrire tout ça… Des nudibranches (sorte de vers de mer sortis de l’espace), des hippocampes, des rascasses volantes, des poissons clown cachés dans leurs anémones, des chirurgiens à poitrine blanche, des platax , des balistes clown, des murènes, des tortues,  des poissons empereurs, des barracudas… Il y a aussi de magnifiques récifs, des pinacles et de nombreux sites qui comportent d’énormes rochers de granite avec des passages et des jardins de coraux mous. Le spectacle est fabuleux et inoubliable. 

Le clou du spectacle étant dans l’archipel des Surin, le somptueux Richelieu Rock, grouillant de vie, couvert d’une profusion de coraux violacés, ondulant sous le courant. 

Bon, les raies manta et le requin baleine tant attendus n’étaient pas au rendez-vous. Une déception quand même ! Un peu comme ces films qui font des millions d’entrées et que tout le monde a aimé. On en attend beaucoup, l’imaginaire travaille et au final, on est déçu.

Je n’ai pas l’expérience nécessaire et assez de plongées à mon actif pour classer les îles Similan comme faisant partie des 10 plus belles plongées au monde. Selon les dires de mes partenaires de plongée, si ce fut le cas il y a quelques années peut être, aujourd’hui de nombreux autres sites détrônent l’archipel. Alors, puisque j’ai adoré mes plongées en Thaïlande, j’espère très prochainement pouvoir comparer avec les fameux site d’Egypte et du Soudan dont j’ai tant entendu parler…

Facebook

Instagram