Safari au Masaï Mara

 

J’avais déjà fait des safaris en Inde, au Sri Lanka et en Afrique du Sud. Mais j’ai l’impression que Le Kenya est un peu le Graal du Safari. Et quoi de mieux que de découvrir le Masaï Mara.

D’une beauté saisissante, cette réserve est sans aucun doute un des parcs les plus emblématiques d’Afrique. Le nom Masaï Mara vient de la célèbre tribu des Masaïs. Conservant leurs traditions, les Masaïs continuent de vivre en symbiose avec la faune locale.

La route est longue et cahoteuse entre Nairobi et le Masaï Mara, si vous avez la possibilité de vous y rendre en avion, je vous le recommande. Située dans le sud-ouest du Kenya, la réserve, d’une superficie de 1510 km2 (15 fois la surface de Paris), abrite une abondance de gibier, y compris la migration saisonnière des gnous de juillet à octobre (ce ne sera donc pas pour cette fois) et la plus grande densité de félins (lions, guépards, léopards).

Nous restons 5 jours au Masaï Mara. Nous changeons de camps 3 fois (Governors moran II, Amani mara Camp, Loyks mara camps) tous plus beaux les uns que les autres. Nous permettant de bénéficier de safaris privatifs dans des coins différents du parc. Ici ce sont des paysages très différents de ceux que j’ai pu voir en Afrique du Sud. Les plaines sont verdoyantes et à perte de vue. Les règles sont assez strictes et nous sortons peu du sentier afin que les véhicules ne perturbent pas les animaux et les laissent s’approcher naturellement. Contrairement à Kruger, impossible ici de faire du « Self drive »

Levées à 6hoo, après un petit déjeuner vu sur la Bush, les hippopotames, crocodiles et phacochères, nous voilà parties dans notre Jeep. La première question de mon Ranger est « what is your favorite animal » je vois un petit sourire sur son visage à l’entente de ma réponse « the lion ». Je comprends mieux pourquoi quelques minutes plus tard… Mes attentes étaient grandes et la réalité plus qu’à la hauteur. Moi qui les avais aperçus une seule fois à Kruger, suis émerveillée ! Je n’ai jamais vu autant de grands félins.

En une journée, nous voyons 3 familles de lions et des lionceaux âgés d’à peine quelques semaines. Trop mignons, ils jouent, se chamaillent en se mordillant les pattes, le cou et se donnent des tapettes sur le museau. Nous restons un bon moment à les admirer… avant de rencontrer le mâle, qui lui, n’a qu’une activité : la sieste à toute heure.

Et puis c’est l’apothéose, un lion mâle, isolé, trainant un topi franchement tué sur plusieurs mètres faisant entrevoir ses muscles effilés « The King » ! Le lendemain c’est un groupe de hyènes qui attaque en direct un topi et en font leur repas avant même la bête morte. Et l’après midi le guépard ! Qui malgré une vraie insistance n’arrivera pas à attraper les impalas qu’il traquait.

C’est officiel – Nous sommes gâtées – Chaque jour passé dans les véhicules de safari est passionnant et magique. Antilopes, buffles, gnous, zèbres, troupeau d’éléphants, girafes… La densité animale est prodigieuse et les animaux sont facilement repérables, enfin, presque, nous n’aurons pas la chance d’apercevoir le léopard qui aurait pu clôturer notre « Big Five ».

Les midis, nous déjeunons au cœur du bush, une fois au milieu des zèbres, une autre fois surplombant la rivière Mara, tout en admirant les hippopotames qui se reposent dans l’eau… Les soirées se passent au cœur de la réserve, les repas délicieux, au coin du feu et les bruits des animaux prolongent la magie.

Ce fut de beaux moments de vie. À de nombreuses reprises nous nous sommes crues dans le Roi Lion « hakuma matata »

Le silence, les animaux, les couchers de soleil et les nuits étoilées sont devenus des lieux communs et il va maintenant être difficile de s’en passer.

Something is wrong.
Instagram token error.

There are no objects in this facebook feed.