Un journée sur l’île de Lantau

 

J’ai aimé beaucoup de choses pendant mon voyage à Hong Kong… Mais l’île de Lantau a été une de mes plus belles découvertes.

Loin de l’effervescence du centre, la plus grande île de l’archipel surnommée « le poumon de Hong Kong » a été très préservée. Petits villages de pêcheurs, forêts indigènes et parcs nationaux couvrent plus de la moitié de l’île. Ici, pas de gratte-ciel, on peut même faire des randonnées ou se rendre à la plage !

ll suffit de descendre à la station « Tung Chung » (Située à 45 mins du centre de Hong-Kong en métro) et faire quelques pas pour arriver au départ du téléphérique NGONG PING 360. Ce téléphérique relie Tung Chung au Big Bouddha.
Un conseil : venez dès l’ouverture en ayant pris vos billets en avance pour éviter une queue interminable ! (7 millions d’habitants + 3 millions de touristes/an, je vous laisse imaginer la longue file d’attente !).

 

Plusieurs options de cabines sont possibles :

  • La cabine cristal : est entièrement vitrée, même sous vos pieds, de quoi donner un peu le vertige ! (26€ A/R)
  • La cabine standard : n’a pas de sol vitré, mais plus économique. (16€ A/R)

 

Nous choisissons  la “Crystal Cabine » . Nous survolons les eaux bleu azur de la baie de Tung Chung, les collines verdoyantes de Shan Tau, tout ça à des centaines de mètres de haut avec sous nos pieds, un plancher de verre. Des paysages à couper le souffle ! Puis, au loin, nous pouvons apercevoir le célèbre Big Bouddha.

Le voyage se termine au village de Ngong Ping. Il n’est pas très grand mais il y a finalement pas mal de choses à y faire. En arrivant, on trouve plein de petits restaurants et magasins. Sur la gauche, il y a une projection appelé “Walking with Buddha” qui raconte la vie du premier Buddha Siddhartha Gautama, un peu plus loin un cinéma 5D, bref de quoi passer une bonne heure.

L’apparition du bouddha depuis le téléphérique est réellement surprenante, mais le découvrir de près est encore plus surréaliste. Après avoir monté exactement 268 marches, nous voila aux pieds du colosse de 34 mètres de haut. Il a fallu 12 ans de travaux pour le construire, c’est le plus grand bouddha du monde qui est : assis, en bronze, et à l’extérieur ! La vue depuis le sommet est magnifique

En face, ce trouve le monastère de Po Lin. Ce monastère caché dans les montagnes de Lantau est très coloré et vivant, c’est une petite merveille. 

Avant de repartir, nous faisons un tour vers le Wisdom Path (Chemin de la sagesse) situé à droite après la descente des escaliers. Le Wisdom Path longe une série de 38 stèles sur lesquelles sont gravés les vers du Sūtra du Cœur. L’une des prières les plus connues du confucianisme, du bouddhisme mais aussi du taoïsme. Elles sont disposées en forme de ∞, qui représente l’infini.

L’après-midi est déjà bien avancé, nous choisissons de nous rendre à la station de bus n°21 à destination du village de pêcheurs de Tai O surnommé « la Venise de Hong-Kong » . Comparé à la ruche urbaine frénétique qu’est Hong Kong, Tai O est un lieu qui semble perdu à une époque différente. Vous ne pourrez échapper à la spécialité locale très odorante qui est le poisson séché ! Il y en a partout, exposée sur les stands des pêcheurs. D’ici partent les bateaux d’observations qui vont à la rencontre des dauphins roses (3€). La balade n’est pas longue, une petite demi-heure, nous n’aurons pas la chance de les voir. (Évitez les tours opérateurs au départ de Hong Kong qui proposent la sortie au prix de 40€)

Après une journée bien remplie sur l’île de Lantau, nous retournons dans le district central de Hong Kong, savourer un cocktail au lobby lounge the 68 moments à l’intercontinental tout en profitant du célèbre Symphony of Lights Show (tous les soirs à 20h)

 

Quelle belle journée !