Une journée à Pétra

L’aventure commence la veille. Avant de découvrir le site le plus visité de Jordanie, nous décidons de découvrir Little Petra.

Nous quittons la mer rouge en matinée pour arriver en milieu d’après midi par une petite route de montagne qui surplombe la vallée. Ce site est à découvrir en premier, c’est une belle introduction à Petra avec de petits temples sculptés dans la roche. La visite s’effectue en une trentaine de minutes et se termine avec une escalade vers un très beau point de vue. Etant de nature téméraire, nous décidons de continuer notre chemin en empruntant des canyons non balisés. Résultat : nous nous perdons, nous nous faisons quelques frayeurs (surtout moi), mais finissons par retrouver un semblant de chemin et finalement posons nos valises à Little Petra Bédouin Camp  (magnifique camp de bédouin au cœur des roches troglodytes – un vrai coup de cœur).

Le lendemain, nous nous levons aux aurores, 5h00 précisément pour conquérir l’une des sept merveilles du monde. La mythique citée ouvre à 6hoo et je veux absolument arriver avant la foule de touristes.

Une fois passée l’entrée, nous nous faisons happer par les bédouins qui proposent de faire une partie du trajet à cheval ou à dos d’âne. Nous refusons et continuons notre chemin…

La visite commence par la traversée du Siq : un canyon de 1.200 mètres, des falaises qui s’élèvent à plus de 80 mètres. À cette heure, il n’y a personne, la traversée est magique. J’ai l’impression de marcher à travers l’histoire. J’admire le travail et l’ingéniosité des civilisations Nabatéennes,  je suis fascinée par les variations de couleurs et la monumentalité du site. C’est un moment intense et plus j’avance plus je suis excitée par ce qui m’attend au bout : la vue sur le Trésor.

Ca y est ! Après 30 minutes de marche, les parois se rapprochent et, entre deux roches, j’aperçois le fameux Khazneh, un ancien tombeau nabatéen, haut de 43m. Le Trésor m’apparaît comme une révélation divine… Taillée, sculptée, la façade de pierre est d’une beauté à couper le souffle. Je me sens si petite devant le poids de l’histoire et la beauté des lieux. Difficile de dire à ce moment là l’émotion que je ressens (je n’avais ressenti ça qu’à la vue du Taj Mahal quelques années auparavant)

La visite continue… Je suis d’abord impressionnée par l’immensité du site. Je ne connaissais Petra que de part les photos du Trésor. Mais c’est en réalité un site de 260 km2, une cité construite et sculptée dans le roc et un immense parc national archéologique. Nous décidons de découvrir la porte du Trésor vue d’en haut. Nous empruntons le « Al-Khubtha Trail » (à l’entrée, un plan vous permet de visualiser l’ensemble des randonnées). Nous profitons des autres merveilles qui s’offrent à nous sur le chemin : des façades, des centaines de tombeaux, des plus petits jusqu’aux tombaux royaux plus imposants et sophistiqués.

Puis, nous commencons l’ascension, cette promenade n’est pas très longue (une heure environ), mais elle monte sévère ! La récompense est au rendez-vous au sommet, avec la plus belle vue sur la porte du Trésor. Nous restons la haut jusqu’à 9hoo le temps que le soleil recouvre entièrement la porte. 

Puis nous repartons…  Nous filons voir le monastère Ad-Deir, (à voir absolument !). Si vous avez deux jours, je vous conseille de le voir le lendemain, car il se situe assez loin du Khazneh. Nous, nous avons opté pour la visite d’une journée, nous n’avons donc pas le temps de trainer… C’est reparti pour 2h30 de randonnée dont 1h30 de montée et 800 marches. Je ne vous cache pas qu’après le Al-Khubtha Trail, je commence à être épuisée, ça me parait interminable ! Je m’arrête de temps en temps, dans les rares parties d’ombre, pour reprendre mon souffle. Il fait très chaud, le soleil frappe très fort !

Le monastère se mérite ! Le spectacle à l’arrivée est à couper le souffle et me fait oublier ma fatigue. Le plus grand monument de Petra et tout aussi beau que le trésor. Le sommet frôle les 50 mètres, l’édifice est lié à un rite funéraire puis à été réutilisé par les chrétiens comme monastère.

Nous nous arrêtons prendre un jus d’orange bien frais en face du monastère et reprendre des forces, car à ce moment là, les kilomètres qui restent à parcourir pour le retour me semblent infinis.

Vous l’aurez compris Pétra en une journée, c’est un « peu sport » surtout si vous voulez tout voir, mais c’est possible ! Selon moi, la cité perdue de Petra est l’un des lieux à voir au moins une fois dans sa vie. L’une des merveilles du monde les plus impressionnantes !

A savoir

La Jordanie a lancé le Jordan Pass. Il vous permettra d’accéder à plus de 40 sites historiques et musées en Jordanie, à des tarifs réduits, et l’exonération des frais de visa si vous achetez votre Jordan Pass avant votre arrivée dans le pays. Il s’achète directement en ligne et propose 3 packages différents :

  • – Le Jordan Wanderer : 99 USD (soit 90 €) :  1 journée à Petra – Accès à 40 sites touristiques (au choix) – Exonération de frais de visa si le Jordan Pass été acheté avant d’arriver en Jordanie
  • – Le Jordan Explorer : 106 USD (soit 95 €) : 2 journées à Petra – Accès à 40 sites touristiques (au choix) – Exonération de frais de visa si le Jordan Pass été acheté avant d’arriver en Jordanie
  • – Le Jordan Expert : 113 USD (soit 102 €) : 3 journées à Petra – Accès à 40 sites touristiques (au choix) – Exonération de frais de visa si le Jordan Pass été acheté avant d’arriver en Jordanie

Si vous souhaitez découvrir la cité antique de Petra la nuit, c’est possible. Une visite se nomme « Petra By Night » et comprend une marche aux chandelles à travers le Sîq à la nuit tombée. Attention ! Elle a lieu uniquement les lundis, mercredis et jeudis à 20h30 et coûte une quinzaine d’euros. La virée nocturne termine à 22h. Ce n’est pas compris dans le Jordan pass.

Ne payez pas pour voir une soi-disant « belle vue » de la porte de Petra car par un autre chemin vous la verrez gratuitement et surtout ce ne sont pas des vrais Bedouins même avec leur look de Jack Sparrow.

Evitez les chevaux et les ânes pour monter sur les sites en hauteur. on a des jambes 😉 ! Les locaux leurs imposent un rythme effréné sans compter les coups de fouets qui raisonnent encore dans ma tête.

Something is wrong.
Instagram token error.

There are no objects in this facebook feed.